Faire l’amour, est-ce faire du sport?

Ejaculation précoce : comment vivre debout malgré tout? (les solutions)
18 août 2018
Vous l’appelez grain de beauté. Les médecins l’appellent tumeur
26 août 2018
Tout montrer

Bonjour et désolée de réagir aussi tardivement a une question qui rode depuis si longtemps dans vos esprits (tordus). Serait-il possible que ces bandes de fainéants qui au lieu de se bouger les fesses et d’aller se dégourdir les jambes restent vautrer dans leur lit prétendant faire un marathon en aller-retour de ce lieu jusqu’au 7è ciel aient raison?

Le sport est différent de l'activité physique Cliquez pour tweeter

 

Le sexe, ce n’est pas un sport

Le sexe n’est pas un sport puisqu’il n’est pas régi par des règles ni géré par une institution et ne fait pas l’objet de compétition. Mais il est bien une forme d’activité physique parce qu’il augmente la dépense d’énergie au delà du métabolisme de base. Mais est ce suffisant comme seule forme d’activité physique ? Certainement pas. Les recommandations en matière d’activité physique pour un adulte est de 150 minutes par semaine pour une activité physique modérée a intense.

Le sexe, ce n'est pas du sport. Mais c'est une activité physique! Cliquez pour tweeter

Quand on fait l’amour même si ça dure 30 minutes on n’a pas 30 minutes d’activité modérée à intense. On a toute une phase de préliminaires qui ne fait pas dépenser plus d’énergie qu’au repos. Donc s’en tenir seulement aux rapports sexuels n’est pas suffisant pour atteindre le temps requis pour être en bonne santé. De plus les recommandations insistent bien sur la nature endurante de l’activité physique d’où l’activité physique modérée. Il est complexe de définir l’intensité à laquelle correspond une relation sexuelle car cela dépend évidemment de combien de temps ça dure mais surtout de comment on s’y implique. Adopter une position couchée ou 4 pattes ou debout au cours d’un acte sexuel n’entraîne pas la même dépense d’énergie. Et cela dépend aussi de qui effectue le principal geste de va et vient.

Adopter une position couchée ou 4 pattes ou debout au cours d'un acte sexuel n'entraîne pas la même dépense d'énergie Cliquez pour tweeter

De plus ne pas être physiquement en forme et s’adonner à des rapports sexuels intenses et rapprochés peut faciliter une crise cardiaque… On a déjà entendu ça plus d’une fois que le monsieur a fait une crise au cours de l’acte sexuel. Par ailleurs, une relation sexuelle doit répondre a une certaine libido/excitation et doit être désirée pour qu’on profite pleinement de tous ses avantages. Donc le programmer systématiquement  va le rendre machinal et lui ôter toute forme de romantisme et donc diminuer les effets en ce qui concerne la libération des hormones de bien être qui favorisent la lutte contre le stress par exemple.

Pour toutes ces raisons je pense qu’il faut certainement avoir régulièrement des relations sexuelles chacun selon le rythme qui lui convient mais chercher aussi du temps pour pratiquer de l’activité physique sainement pour sa santé.

 

Désolé si j’ai mis du sable dans le gari de certaines personnes. Mais je ne m’en excuse pas. Et vous aussi, arrêtez de trouver des excuses à la fainéantise. Je suis partie.

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande est kinésithérapeute spécialisée en Périnéologie et en Fitness. Elle participe à l’encadrement des étudiants en Kinésithérapie à la Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou et prends en charge les patients au Service de Rééducation du CNHU-HKM. Son ambition c’est de faire comprendre à tous l’utilité de la prévention en santé, notamment en ce qui concerne le périnée mais aussi le pouvoir de l’activité physique. PREVENIR VAUT MIEUX QUE GUERIR. Elle poursuit actuellement un master de recherche à l'Université Catholique de Louvain en Belgique.