Je suis AA et toi ?

Conseils nutritionnels pour le ramadan
22 mai 2018
Sérieux, arrêtez d’introduire du coton-tige dans vos oreilles
26 juin 2018
Tout montrer
  • 63
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    63
    Partages

«Quand j’ai une grosse crise, j’ai l’impression que mes os se brisent ou qu’un individu de 200 kg monte sur moi. Plusieurs fois, j’ai préféré la mort à cette douleur » Jeune femme de 25 ans porteuse de la drépanocytose.

Le 19 juin de chaque année, est célébrée la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. Nous en entendons parler, les avis diffèrent. Qu’en est-il réellement ?

La drépanocytose, est la maladie génétique la plus répandue dans le monde. Egalement appelée anémie falciforme, hémoglobinose S, et autrefois sicklémie, elle  résulte d’une mutation de l’hémoglobine essentielle à la fonction respiratoire. Selon l’OMS, 300 000 enfants naissent dans le monde chaque année avec une hémoglobinopathie grave, dont 200 000 enfants atteints de drépanocytose en Afrique. Expliquer le phénomène de la drépanocytose peut paraitre compliqué avec trop de termes techniques. Pour vous, j’ai cherché la plus simple des manières de l’expliquer et bingoooo, Euréka, j’ai trouvé. Nous irons en mode enfant. La Bande dessinée du Professeur Galacteros, why not? Cliquez ici ⇒ Drépanocytose

Pour la plupart des patients, la prise en charge de la drépanocytose s’articule autour d’une prévention des complications et d’un suivi médical régulier généralement coûteux et fastidieux.

Pour guérir de la drépanocytose, une seule solution existe à l’heure actuelle: la greffe de moelle osseuse, zone dans laquelle sont produits les globules rouges. Si la greffe prend, le patient est considéré comme guéri. Cette procédure donne de bons résultats, mais elle est lourde et coûteuse, c’est la raison pour laquelle, nous devons miser sur la prévention.

Cette prévention réside dans le dépistage précoce du gène anormal chez toute personne avant une quelconque union. Il ne servirait à rien de former un couple et d’avoir une progéniture malade.

 

Alors j’exhorte tous les jeunes à faire leur test d’électrophorèse et d’emmener leur partenaire à le faire également au risque de se mordre les doigts au dernier moment. Bon nombre de couples ont dû mettre un terme à leurs relations de peur de transmettre cette affection à leurs futurs enfants. Personnellement pour avoir vu plusieurs amis et parents souffrir sous le coup de cette maladie et perdre la bataille, je pense qu’aucun enfant ne mérite de naître porteur de drépanocytose, sous prétexte que ses parents étaient amoureux.

 

 

A ceux déjà malades, nous devons assistance et amour afin de les aider à mieux vivre avec ce mal. Des dons de sang de manière périodique sont aussi indispensables pour  leur sauver la vie en cas de besoin.

Pour éviter tout ça, la formule de drague devrait être dorénavant :

-Bonjour, je suis Alex AA et toi?

 

Le blog de Arayaa,tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


  • 63
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    63
    Partages