Les gardes malades: ces oubliés indispensables

Le kaolin, une drogue qui tue les femmes à petit feu
10 décembre 2017
Les érections matinales
14 décembre 2017
Tout montrer
  • 112
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    112
    Partages

Les gardes malades, ou aides malades selon le cas, sont des personnes, souvent de la famille, qui assistent la personne alitée ou ayant une altération de l’état de santé pendant  la maladie et même la convalescence. Il s’agit là de veiller sur un parent malade et de lui prodiguer en ces instants de faiblesse tout notre amour et toute notre affection.

Si c’est vrai que leur absence est un facteur majeur de morbidité, leur présence peut aussi malheureusement être nuisible, et pas seulement qu’au malade. Nous allons parcourir ensemble les aléas liés au garde malade.

  • La rareté des gardes malades

Notre mode de vie actuel, toujours plus rapide, nous contraint pour être performant à toujours nous dépasser. L’excuse la mieux partagée au 21ème siècle est le classique : «  je n’ai pas le temps ». Ainsi, pour rester à côté de la personne malade et l’assister il est de plus en plus difficile de trouver une personne disponible.

Ce phénomène est majoré chez les « élites » qui pour différentes contraintes (temps, géographie,..) ne peuvent être présentes .

Lire aussi: Stress, de quoi parlez-vous?
  • L’absence de spécialisation

La personne souvent désignée pour rester à côté du malade n’a souvent aucune connaissance médicale utile. Le pire, c’est une personne qui est  le plus souvent illettrée et qui a beaucoup de peine à se familiariser aux règles élémentaires d’hygiène, à la mobilisation du grabataire, aux produits et aux horaires d’administration. Cette méconnaissance des pratiques médicales de base est à la base des oublis de médication cause d’échecs thérapeutiques, des infections et des escarres (plaies sur la peau du fait de l’alitement prolongé).

Plus grave, chez des patients mis sous sonde naso-gastrique, la méconnaissance des attitudes à adopter amène souvent ces gardes malades à se transformer en  »agents de la mort », inondant les poumons de leur parent malheureux qui le plus souvent décède dans les suites. Aussi lors des toilettes, il n’est pas rare de constater les gardes malades enlever les lunettes ou les masques à oxygène des patients pour leur « nettoyer la bouche ». Ce n’est aucunement de leurs fautes puisqu’ils n’ont pas été préparés à jouer ce rôle.

 

  • L’impact social

La personne choisie ou dévouée à cette fonction de garde malade n’a souvent plus de vie. Elle vit au travers du patient, ne rencontrant que ceux qui viennent voir le patient. Cet impact social est d’autant plus grand que le malade est très dépendant de son entourage. Le garde malade vit un isolement social.

 

  • L’impact économique

La personne qui est désignée comme garde malade, délaisse ses activités génératrices de revenus et vient juste s’occuper de son parent malade. Elle n’est également donc plus productive. Le paradoxe, c’est que les soins du patient vont peut-être amener ce dernier à dépenser. Il rentre dans le cercle vicieux de l’endettement ne pouvant aller produire par elle-même.

 

  • L’impact sanitaire

L’hôpital est un lieu où pullulent plein de germes. Etre présent à l’hôpital, expose le garde malade aux infections dites nosocomiales.

De même l’isolement social lié à sa condition le rend vulnérable à plusieurs pathologies aussi bien mentales que physiques.

 

Très important pour nous, le garde malade est souvent la personne dont on oublie le plus souvent de se soucier dans la prise en charge thérapeutique. Paradoxalement il s’agit d’un maillon majeur de la chaîne sanitaire et ne pas s’occuper de lui risque d’amputer les chances de succès des thérapeutiques et de faire de celui-ci le prochain malade.

Vous aussi racontez-nous en commentaire vos difficultés si vous avez été malade ou garde malade.

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


  • 112
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    112
    Partages
arayaa
arayaa
Arayaa fait le pari de l'alphabétisation médicale de masse en Afrique, seul gage pour avoir des citoyens au plein de leurs potentiels afin de relever les défis de développement de l'Afrique, le continent de tous les enjeux!