Le Selfie ou la distraction qui dégénère en maladie mentale

Perdre du ventre : comment avoir un ventre plat au naturel ?
21 janvier 2018
Les sages-femmes du Bénin renouvellent le bureau de leur association
27 janvier 2018
Tout montrer
  • 110
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    123
    Partages

Qui d’entre vous membre de cette génération tête baissée n’a jamais pris un selfie? Puissions nous en trouver un seul sans que cela ne paraisse aberrant?

Le selfie, néologisme anglais apparu au début des années 2000 en Australie est un égoportrait ou  autoportrait  généralement réalisé avec un téléphone intelligent (smartphone)  et destiné à être publié sur les réseaux sociaux. Au début le selfie était donc une simple photo de soi même mais par la suite le selfie est devenu un moyen d’attester de sa présence  sur un lieu, un événement ou de sa rencontre avec une personne connue ou non ou même un groupe de personnes. Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène selfie  des chiffres sont nécessaires :

Le dictionnaire Larousse en a fait le mot le plus influent de 2012 avec une hausse de +de 178%. Click To Tweet 127 morts ces deux dernières années en Inde en prenant des selfies c'est plus que le nombre de décès imputable aux requins. Click To Tweet Le paiement par selfie est lancé par Mastercard dans 12 pays européens. Click To Tweet C'est le moyen choisi par Ronaldo pour voir l'ampleur de sa blessure à l'arcade sourcilière il y a 6 jours. Click To Tweet 1 milliard de dollars, c’est l’estimation du prix du selfie de groupe pris par Brad Pitt,Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Meryl Streep ou encore Kevin Spacey. Click To Tweet 1076 selfies par seconde sont pris chaque jour dans le monde, à l’échelle d'une année le nombre devient illogique. Click To Tweet

Nous nous sommes alors demandés d’où est partie cette tendance plus à  la mode que le Nouveau Réal de Zizou.

 

L’histoire du selfie 

Vous n’en reviendrez pas, je vous l’assure mais le premier selfie de l’histoire date de 1839 et est l’œuvre du chimiste américain  Cornelius Robert passionné de photographie. Mais plus encore selon la bibliothèque du congres des Etats Unis, cette photo serait même la toute première représentation d’un homme en image c’est dire que le selfie est tout simplement le premier type de photographie apparu au monde.Et il prenait pas moins de … attention!! roulement de tambours,claquements de doigts : huit heures.

Vous n’en reviendrez pas, je vous l'assure mais le premier selfie de l’histoire date de 1839 Click To Tweet

Avec l’apparition des appareils photos incorporés aux smartphones, la prise de photo est devenue intemporelle, instantanée et même le selfie s’est diversifié. En 5 ans, le selfie a connu d’énormes modifications, changeant de formes.On a connu le duck face ou la bouche en forme de canard , le selfie avec un animal , la photo pendant le sport, l’autoportrait capturé par quelqu’un d’autre….la liste est longue et ses variantes sans cesse fluctuent et on a même du mal a s’imaginer que le selfie puisse être amené à disparaître malgré l’avis de Kim Kardashian, la reine du royaume selfie qui dit qu’il est « passé de mode».

 

Le selfie comme un moyen de rapprochement des peuples et de renforcement des liens

selfie de groupe via Pexels

Le premier selfie de groupe est en fait relativement récent, remontant à 1920 à Manhattan et met en scène 4 photographes et depuis cela est devenu un fait courant.Il ne se passe désormais plus un jour sans qu’un groupe de personnes quelque part dans le monde ne prenne une photo collective.

Ce fait qui nous semble si banal en est il pour autant dénué de retombées ?

Le selfie une fois posté en ligne produit en retour des commentaires provenant des autres utilisateurs. Et comme nous le savons, nous choisissons la photo la plus jolie on reçoit en général en retour des compliments, lesquels selon d’éminents psychologues produisent de véritables effets bénéfiques  sur les individus allant de la simple joie au renforcement de son propre capital. Il en résulte une meilleure confiance en soi,une assurance croissante et un leadership qui s’affirme mieux.

Postés sur les réseaux sociaux, les commentaires générés par le selfie renforcent notre confiance en nous Click To Tweet

De plus le selfie est devenu un véritable moyen de communion des peuples qui ont commencé a organiser des événements dans le seul but de compléter leur collection de selfies. Le téléphone portable qu’on a alors longtemps considéré à juste titre comme ”effritant les liens sociaux” trouve en cette selfiephilie un vrai moyen de partage de sympathie, de joie et de convivialité : j’ai déjà vu un béninois dire à un  cousin de Kim Jon Uhn: prends nous en photo sans émettre le moindre son, c’ est un langage connu des peuples du  monde entier et le selfie tend meme à devenir un art qui s’expose dans des musées.

J’ai déjà vu un béninois dire à un cousin de Kim Jon Uhn: prends nous en photo sans émettre le moindre son Click To Tweet

 

Le Selfitis  n’a-t-il que des conséquences positives ?

Défini comme l’addiction aux selfies, le selfitis serait selon la revue International Journal of Mental Health and Addiction un trouble mental. La tendance obsessionnelle à prendre des selfies cacherait selon cette étude un manque criard de confiance en soi corroborant  le rôle pseudo thérapeutique d’un selfie mais serait aussi à l’inverse l’expression manifeste d’un amour exagéré de sa personne et une tendance au Narcissisme. Pour Van Galagher,une chercheuse hollandaise  les personnes addictes au selfie évaluent leur niveau de bien être social en se basant sur le nombre de Like que les images construites de leur  Moi reçoivent. Elle conclut que l’ excès de selfie serait une fuite digitale pour échapper à la réalite concrète,marquée par un fort sentiment d’insécurité.

Le selfitis, défini comme l'addiction au selfie serait un trouble mental cachant un manque de confiance en soi ou d'un narcissisme Click To Tweet

Les observations ont permis de conclure la personne atteinte d’un léger trouble prend quotidiennement trois selfies sans les publier, et l’image de ce pote surgit dans mon esprit en écrivant ces mots.

Le stade aigu est caractérisé par une envie de mettre ces photos en ligne tandis que le stade chronique est celui où l’individu publie au moins six selfies par jour : c’ est toute une chapelle de visages que je vois dès lors.

Dans un monde  où les scientifiques s’inquiètent de la baisse des gènes liés à l’intelligence et une floraison de ceux du plaisir le selfitis devrait être un phénomène plus préoccupant.

La prochaine fois que vous sentirez l’envie irrépressible de faire des selfie, songez-y et demandez vous à quel stade suis-je ?

Il est l’heure pour moi de prendre mes deux selfies quotidiens avant que l’internat ne vienne y mettre un terme.

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


  • 110
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    123
    Partages
Berenger Ahomadegbe
Berenger Ahomadegbe
Berenger est interne au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou.