Un peu d’anatomie : le périnée c’est quoi ?

13 choses qui changent votre regard sur l’eau !
23 mars 2018
L’allaitement au sein: le meilleur investissement pour la santé de la maman et du bébé
28 mars 2018
Tout montrer

périnée de l'homme via Franck Netter


C’est la partie du corps qui se situe entre les deux cuisses aussi bien chez l’homme que chez la femme. Et oui ! Il n’y a pas que les femmes qui ont un périnée. Les hommes aussi ont bel et bien un périnée. C’est un peu comme les seins. Hommes et femmes ont des seins, mais ils ne se présentent pas de la même façon. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser le périnée est un organe très important chez tout être humain, qu’il soit homme, femme, enfant et même bébé ; car il intervient dans le fonctionnement de plusieurs systèmes à savoir : urinaire, digestif et génito-sexuel. C’est grâce au périnée qu’on identifie le sexe d’un enfant à la naissance. Bien souvent avant de savoir comment se porte le bébé ou la maman, on va demander : fille ou garçon ??

 

Le périnée c'est comme les seins. Hommes et femmes en ont mais ils ne se présentent pas de la même manière Cliquez pour tweeter

Le périnée se compose d’un ensemble de structures qui vont fermer notre bassin en bas. Il a une partie superficielle (externe) qu’on touche facilement lorsqu’on met la main entre les cuisses ou quand on fait sa toilette, et une partie profonde (interne) qu’on va explorer suite à un examen chez le gynécologue ou l’urologue par exemple. La partie superficielle du périnée regroupe la terminaison des organes sexuels, urinaires et digestifs (voir parties entourées en vert sur l’image 1). On y trouve d’avant en arrière la vulve chez la femme, la verge et les testicules chez l’homme, le méat urinaire et l’anus chez les deux.

On retrouve 2 ou 3 orifices  en fonction du sexe :

  • Chez l’homme (deux) : le méat urinaire au bout de la verge et l’anus;
  • Chez la femme (trois) : le méat urinaire, l’orifice vaginal tous deux au niveau de la vulve et l’anus.

Chaque orifice est relié à un système via des structures profondes :

  • L’orifice vaginal (en lien avec le vagin, l’utérus, les ovaires) et la verge (en lien avec la prostate pour la formation du sperme) : système génito-sexuel;
  • Le méat urinaire (en lien avec l’urètre, la vessie, les reins) : système urinaire;
  • L’anus (en lien avec le rectum, les intestins, l’estomac) : système digestif.

La partie profonde (intérieure) qu’on ne voit pas facilement comprend donc entre autres : le vagin chez la femme et la prostate chez l’homme.

Lire aussi: A la découverte de  la périnéologie, une spécialité méconnue de la kinésithérapie

 

En dehors des différentes structures déjà citées, le périnée est aussi composé de muscles qui s’étalent d’avant en arrière. Ces muscles sont organisés de façon à soutenir les différents organes (vessie, utérus, rectum) ; d’où le nom de plancher pelvien. Ce soutien est important parce que chaque organe doit être à sa place. En cas de déséquilibre ou d’affaissement, on parlera de prolapsus ou descente d’organe. Les muscles du périnée sont aussi organisés comme des anneaux autour de l’urètre ou au niveau de l’anus; d’où leurs noms de sphincters.

Ce sont ces sphincters qui vont se contracter pour fermer l’orifice quand on veut se retenir ; et se relâcher pour s’ouvrir quand on veut uriner ou aller à la selle. Ils permettent donc par leur contraction et leur relâchement d’assurer un bon contrôle des besoins. S’ils sont faibles, on peut avoir une incontinence urinaire (fuite d’urine).

Le kinésithérapeute spécialiste en périnéologie va agir sur l’ensemble de ces muscles au cours de la rééducation.  Nous retrouvons une partie des muscles du périnée au niveau du vagin, contrairement à la verge qui n’est pas faite de muscles. L’érection n’est donc pas une contraction des muscles, mais plutôt la conséquence d’un afflux de sang important dans la verge. Chez l’homme, la rééducation du périnée ne va donc pas se réaliser au niveau de la verge ; mais chez la femme elle pourra se faire au niveau du vagin. Nous reviendrons sur les détails de cette rééducation chez l’homme, la femme ayant accouché ou vierge et les enfants ; chaque cas ayant ses particularités.

Le périnée est un organe très important de part son rôle primordial dans :

  • notre identité sexuelle ;
  • notre sexualité et notre capacité à nous reproduire ;
  • la gestion de nos différents besoins (urinaires et digestifs).

Nous devons donc la préserver comme la prunelle de nos yeux. Pour cela, il faut être attentif aux facteurs susceptibles de le dégrader. On retrouve ces facteurs à différents moments de la vie et selon le sexe :

  • chez le nouveau-né, on peut retrouver des problèmes de malformations ;
  • chez les femmes on a les grossesses, les accouchements et la ménopause ;
  • chez les hommes on a les problèmes de prostate (hypertrophie ou cancer) ;
  • de façon générale, les accidents ou interventions chirurgicales sur le bassin, le sport pratiqué, l’alimentation, la constipation, les toux chroniques…

Je vous propose dans les prochains numéros d’aborder chaque aspect et vous donner des conseils sur les mesures à adopter.

S’il y a des aspects particuliers dont vous souhaitez qu’on parle, dites le moi en commentaire. En attendant, je serai ravi de répondre à vos questions. Comme d’habitude partagez, partagez, partagez!!!

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande est kinésithérapeute spécialisée en Périnéologie et en Fitness. Elle participe à l’encadrement des étudiants en Kinésithérapie à la Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou et prends en charge les patients au Service de Rééducation du CNHU-HKM. Son ambition c’est de faire comprendre à tous l’utilité de la prévention en santé, notamment en ce qui concerne le périnée mais aussi le pouvoir de l’activité physique. PREVENIR VAUT MIEUX QUE GUERIR. Elle poursuit actuellement un master de recherche à l'Université Catholique de Louvain en Belgique.