5 Conseils pour réussir son rendez-vous chez le médecin

Par arayaa
0 commentaire
La consultation chez le médecin est un événement déterminant dans l’histoire de la maladie d’un patient. En effet, à cette étape, le patient confie ses sensations à un professionnel dont le rôle est de diagnostiquer la maladie et de proposer un traitement. Pour le médecin, il s’agit d’un travail de déduction à partir des renseignements que lui donne le patient à travers ses propos et l’expression de son corps. La réussite de la consultation repose donc à la fois sur le médecin mais surtout sur le patient. Une consultation non réussie peut entraîner des errances diagnostiques, des erreurs thérapeutiques avec un énorme impact économique. Il est donc très important que la consultation se passe dans les meilleures conditions possibles. Alors comment bien préparer son rendez-vous avec le médecin ?
Une consultation non réussie peut entraîner des errances diagnostiques, des erreurs thérapeutiques avec un énorme impact économique Cliquez pour tweeter

Il est quand même important de signifier que les présents conseils ne sont pas destinés aux patients qui viennent en une urgence suite à une dégradation brutale de leur état de santé.

Conseil n°1 : Bien décrire ses symptômes

Conseil n°1 : Bien décrire ses symptômes Cliquez pour tweeter

Bien décrire ses symptômes

Il est très important de pouvoir s’exprimer clairement devant le médecin et surtout ne rien oublier. L’histoire de la maladie commence depuis le premier symptôme négligé. Il faut dans ce cas avoir un carnet et essayer, une fois que l’on a pris la décision d’aller consulter, de noter tous les symptômes ressentis en commençant du plus préoccupant au plus insignifiant. Cela peut se faire même en salle d’attente mais doit être normalement fini avant l’entrée dans la salle de consultation. Il faut donc se présenter devant le médecin avec son carnet de notes et là on est sûr de ne rien oublier.

Il faut se présenter devant le médecin avec dans son carnet de notes tous les symptômes depuis le début; là on est sûr de ne rien oublier. Cliquez pour tweeter

Je vous proposerais un plan très simple pour noter les symptômes dans le carnet et ainsi bien les exposer au médecin. D’abord, il faut commencer par le symptôme le plus préoccupant, donner son début, sa localisation, son intensité, sa fréquence et/ou son horaire de survenue, les facteurs favorisant ou déclenchant, les facteurs calmant, son impact sur votre quotidien et sur vos activités, sa gravité. Ensuite, il faut énumérer tous les symptômes associés. Notifier aussi un traitement ou une prise médicamenteuse relative aux symptômes et l’évolution de ceux-ci après. Signaler aussi au médecin tous membres de votre famille présentant des symptômes similaires.

Il s’agit d’une étape majeure. Plus vous êtes précis, plus vous facilitez un bon diagnostic. Il est donc important de donner le plus de détails possible, d’être précis et honnête.

Conseil n°2 : Garder tout document médical récent pouvant être utile. Cliquez pour tweeter

Faire la liste de tous les traitements suivis en cours ou récemment terminés, pc: wikihow

 

Il faut garder sur soi, toutes les analyses récentes que l’on a eu à faire. Les plus importants sont ceux que l’on a  fait en rapport direct avec les symptômes pour lesquels on consulte. Mais aucune analyse datant de moins de 4 semaines n’est à occulter. Il faut les classer de la plus ancienne à la plus récente, et les tenir bien ranger.

Il faut avoir sur soi une liste de tous les médicaments que l’on prend actuellement avec les posologies, les durées de traitement, le prescripteur et la cause de la prescription. Ceci est moins pénible que de trimbaler plusieurs cartons de médicaments qui parfois nous encombrent. Avoir une liste exhaustive des traitements récents serait beaucoup plus intéressant. Cette liste ne s’arrête pas seulement aux produits pharmaceutiques, mais aussi aux médicaments de la pharmacopée et tout autre soin de bien être utilisé….

Il faut avoir sur soi aussi une liste des médicaments auxquels on est intolérant et surtout le signaler au médecin. De même, il faut veiller à signaler toute affection chronique dont on est porteur.

Conseil n°3 : Avoir un bon contact avec le médecin

Conseil n°3 : Avoir un bon contact avec le médecin Cliquez pour tweeter

Se laisser examiner

La maladie ne doit pas être un prétexte pour être désagréable, ni hargneux envers le personnel soignant, même si nous avons mal dans notre chair, essayons d’être aimable et dans la mesure du possible souriant devant le médecin.

Se laisser examiner, coopérer et diriger le médecin vers les endroits du corps que l’on pense qu’il doit explorer sans pour autant l’empêcher de continuer ses investigations ailleurs.

Conseil n°4 : Comprendre sa maladie

Conseil n°4 : Comprendre sa maladie Cliquez pour tweeter

Il s’agit de la partie la plus importante. Plus vous comprenez votre maladie, mieux vous saurez comment elle se contracte et ainsi prévenir sa survenue les prochaines fois. De même, cela vous aidera grandement dans l’acceptation et dans le suivi du traitement.

Il faut demander au médecin de vous expliquer au terme de son examen, ses grandes conclusions ou ce qu’il pense comme étant plus probablement la pathologie. Le médecin souvent, vous expliquera les différentes pathologies possibles en vous proposant des examens de laboratoire pour rejeter ou confirmer ses hypothèses.

Vous avez le droit de poser toutes vos questions! Cliquez pour tweeter

Vous avez le droit de poser toutes vos questions. De plus à l’ère de l’information, vous pouvez mieux vous renseigner sur vos symptômes et ainsi demander toutes sortes d’éclaircissement au médecin pour mieux comprendre (c’est avant tout de votre corps et de votre santé qu’il s’agit).

Une fois les résultats de laboratoire obtenus, vous pouvez encore rediscuter avec le médecin pour savoir le diagnostic final retenu. Vous devez être d’accord avec le diagnostic posé par le médecin avant qu’on ne vous traite.

Conseil n°5 : Comprendre le traitement

Conseil n°5 : Comprendre le traitement Cliquez pour tweeter

Une fois le diagnostic posé, le médecin vous présentera les différents choix thérapeutiques existants. Il est important que vous soyez informé de toutes les possibilités thérapeutiques, de leurs avantages, de leurs inconvénients et de choisir en pleine conscience celui qui vous convient le mieux. Vous discuterez avec le médecin du choix de votre traitement et de son applicabilité dans la mesure du possible.

A la fin de la consultation, il faut prendre rendez-vous pour le contrôle…

La relation entre le médecin et le malade est basée sur la communication. A ce niveau, la plus grande difficulté est que les interlocuteurs ne se comprennent pas toujours bien. Nous vous reviendrons avec d’autres conseils sur comment faire avec son médecin pour optimiser la relation de soins et être toujours satisfait…

En attendant si vous avez aimé cet article, ne le gardez pas pour vous seul, commentez, likez et partagez.

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!

You may also like

Discutons-en
De quoi avez vous besoin ?
Vous avez un problème de santé?