Deux nouvelles causes préoccupantes de la mortalité des enfants de moins de cinq ans au Bénin

Par arayaa
0 commentaire

En république du Bénin, la mortalité infantile demeure considérable quand nous considérons l’objectif de développement durable N°3 qui veut que la mortalité infantile soit réduite à 12 décès pour 1000 naissances vivantes d’ici 2030. Notons, qu’il y a plus d’une cause et il est nécessaire de les révéler pour une efficacité des politiques sanitaires. C’est pour cette raison que trois scientifiques béninois que sont Morel Y. Sokadjo, Nicodème M. Atchadé et Hortense D. Kossou ont conduit une étude qui nous éclaire sur l’effet conjoint des émissions de CO2 provenant du transport et de l’anémie sur la mortalité des moins de cinq ans.

En effet, les émissions du dioxyde de carbone influencent négativement la teneur en fer dans la flore. Cette faible teneur en fer a aussi des répercussions sur la prévalence de l’anémie au sein de nos communautés. Par conséquent, on noterait une augmentation de la mortalité due à ce problème de santé publique. La fouille de ces possibles interactions entre la sécurité alimentaire et la santé publique est une première dans le domaine de la mortalité infantile en république du Bénin. Notons d’abord que les résultats de ce travail ont été validés par les pairs et publiées par la revue allemande ‘’Environmental Science and Pollution Research’’(Version payante, Version gratuite). Les travaux ont clairement révélé que lorsque les émissions de CO2 provenant des transports et l’anémie augmentent d’une unité au cours d’une année donnée, le Bénin est susceptible d’avoir 10 décès sur 1000 naissances vivantes de plus sur le taux de mortalité des moins de cinq ans l’année suivante. Les trois scientifiques ont prouvé  que l’interaction des émissions de gaz carbonique provenant  du transport et de l’anémie a une influence positive sur le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont exploité des données annuelles fournies par la Banque mondiale sur le Bénin. Cette étude suscite à nouveau la problématique  et les conséquences de la pollution  de plus en plus grandissante engendrée par le transport notamment dans les grandes villes du Bénin.

Cette étude est alors une excellente nouvelle qui va contribuer à la maitrise  de certaines causes de la mortalité infantile qui reste un frein pour le développement durable du Bénin.

Yves-Morel Sokadjo

You may also like

Discutons-en
De quoi avez vous besoin ?
Vous avez un problème de santé?