Internat des hôpitaux au Bénin : à quand la normalisation ?

Il n’y a pas d’aliments interdits
2 février 2019
Quand prendre ses médicaments?
7 février 2019
Tout montrer
  • 123
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    123
    Partages

Le Bénin n’organise pas de concours d’internat en médecine des hôpitaux. Il s’agit d’une situation difficile à comprendre. Dans une tribune publiée dans Matin Libre le 02 Octobre 2015, Dr. Mohammed Paul TOSSA, médecin et spécialiste en santé publique s’est indigné de cette anomalie persistante du système de santé :

‘’…j’avais mené avec des amis dont certains sont enseignants comme moi aujourd’hui la lutte pour la création du concours d’internat, dans les années 96-97. Et je suis outré de me rendre compte que 20 ans après, le concours d’internat n’a toujours pas été créé au Bénin. Des gouvernements se sont succédés et aucun n’a pris le problème à cœur pour améliorer la formation médicale au Bénin et préparer la relève. Pourtant, la plupart des professeurs que j’avais eus en tant qu’étudiant ont été Internes dans des Hôpitaux à Dakar où se situait la faculté de médecine de l’AOF (Afrique Occidentale Française, ndlr). C’est un système qu’ils ont connu et dont ils connaissaient les avantages pour une formation médicale de qualité et l’assurance de la relève.’’

Trois ans après ce cri de cœur, à l’heure des réformes dans le secteur de la santé, l’épineuse question de l’Internat des Hôpitaux ne semble pas prioritaire.

Internat des hôpitaux : de quoi s’agit-il ?

L’internat des hôpitaux est une voie de formation d’élites en médecine pour assurer à la fois des soins aux malades, la recherche en médecine et la formation hospitalière des étudiants en médecine générale. A la fin de leur formation, les anciens internes des hôpitaux constituent de ce fait une pépinière de praticiens hospitaliers et d’enseignants en sciences de la santé. Le concours d’internat des hôpitaux est hautement sélectif. Généralement, les étudiants ayant validé au moins la cinquième année des études médicales peuvent participer au concours. Les admis suivent une formation dans une spécialité au bout de laquelle ils portent le titre d’Ancien Interne des Hôpitaux.

Le concours d’internat en médecine des hôpitaux est présent dans de nombreux systèmes de santé. Il est organisé dans la plupart des pays de l’espace CAMES dont fait partie le Bénin. Le concours d’internat des hôpitaux de Lomé est organisé depuis 1974. Au Sénégal, il existe depuis 1958 et en Côte d’Ivoire avant 1970. Le concours d’internat de Paris est organisé depuis 1802. Depuis 2004, en France, il a été transformé en Examen Classant National. Le Bénin demeure donc dans l’espace CAMES une exception à l’organisation d’un concours dont les avantages sont pourtant connus de tous.

Des initiatives précédentes non concluantes

L’histoire du concours d’internat en médecine des hôpitaux au Bénin est parsemée d’énormes frustrations particulièrement dans le rang des étudiants en médecine. Un concours d’internat a été organisé en 2002. D’après le recoupement de plusieurs témoignages, il n’y aurait eu aucun admis. Dix (10) ans plus tard, plus précisément en novembre 2012, le concours de recrutement des Internes en médecine des hôpitaux universitaires du Bénin a été organisé. Au total, 15 médecins ont été recrutés. Ils ont pris service dans les différents hôpitaux universitaires du Bénin en février 2013. Le parcours de ces internes a été jonché de nombreuses difficultés existentielles. Les avantages liés à leur titre n’ont pas été respectés. Un des lauréats du concours a démissionné ramenant le nombre à 14. Sur les 14 ayant poursuivi la formation, 13 sont sortis médecins spécialistes et 1 finira bientôt sa formation. Il faut noter que depuis 2012, aucun autre concours d’internat n’a été organisé.

La seule promotion d’internes abandonnée

Sur les 13 spécialistes déjà formés, 9 sont hors du territoire béninois. Ces médecins extrêmement brillants sont laissés à leur sort. Le Bénin ne profite donc pas de ce vivier de compétences variées dans un contexte de manque criard de ressources humaines qualifiées dans le secteur de la santé. Depuis plus de 5 ans, une proposition de textes régissant le concours d’internat en médecine des hôpitaux au Bénin a été rédigée mais sans suite. De plus, aucune politique de recrutement ou d’intégration dans le système de santé de la seule promotion formée n’a encore été finalisée.

Urgence de rétablir durablement le concours

Le lancement du concours d’internat en 2012 avait suscité une émulation au sein des étudiants en médecine. Conscients des avantages liés au titre d’interne des hôpitaux, avec la possibilité de faire une carrière universitaire, les étudiants se donnaient plus au travail espérant faire partie des élus. Mais très rapidement, les reports successifs de la deuxième édition du concours, les conditions d’existence difficiles et le flou autour des statuts des internes ont émoussé les ardeurs de la plupart des étudiants en médecine. Les réformes actuelles dans le secteur de la santé doivent intégrer impérativement la relance du concours. De façon pratique, il faudra finaliser et signer les textes régissant le concours d’internat en médecine des hôpitaux, commencer par recruter- comme cela se fait partout où il y a des anciens internes- dorénavant les assistants en médecine parmi les anciens internes des hôpitaux en commençant par cette première promotion qui semble sacrifiée. Enfin, il faudra reprendre l’organisation du concours au Bénin afin de renforcer la qualité de l’enseignement reçu par les spécialistes formés tant au plan théorique que pratique.

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


  • 123
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    123
    Partages
Isaac Houngnigbe
Isaac Houngnigbe
Isaac Houngnigbe est docteur en médecine et passionné d'écriture. Il est convaincu que le secteur de la santé, au delà du social, peut être une source de richesse.