Perdre du poids à tout prix – Et notre SANTE dans tout ça ?

N’oublions pas les hommes dans la promotion du planning familial
1 octobre 2019
Ma santé au centre – qu’est ce qui l’entoure ?
2 novembre 2019
Tout montrer

Il ne se passe pas une seule journée sans que je ne lise quelque part un remède miracle pour perdre du poids, perdre de la graisse, un coach qui propose un super programme pour perdre du ventre, un comprimé génial pour maigrir rapidement sans effort, des exercices super efficaces pour avoir la forme parfaite c’est-à-dire perdre autour de la taille et conserver ses fesses ou même faire ressortir davantage les fesses, un régime ou un comprimé miraculeux pour affiner sa taille, des vêtements originaux pour avoir une forme coca-cola, une injection pas chère pour rebondir les fesses, des cachets pour booster sa prise de masse pour de beaux muscles, ou pour brûler le max de calories pour faire ressortir ses tablettes de chocolat, les effets extraordinaires de la chirurgie pour une poitrine fournie et des fesses rebondies, des articles qui proposent de calculer l’indice de masse corporelle avec une alerte maximale lorsqu’elle dépasse 25 ou 30, des produits de beautés de tout genre soit pour éclaircir le teint, soit pour le maintenir, soit pour le rendre éclatant, en tout cas pour être « belle »… Et j’en passe parce que la liste est infiniment longue.

Un remède miracle pour perdre de la graisse, un coach qui propose un super programme pour perdre du ventre, un comprimé génial pour maigrir rapidement sans effort, des exercices super efficaces pour avoir la forme parfaite Cliquez pour tweeter

Vous avez déjà lu aussi l’un de ces messages comme moi. Vous êtes peut-être l’auteur de l’un d’eux. Vous avez mordu à l’hameçon en lisant l’un d’eux… Je dis hameçon, ce n’est pas comme si c’était un piège… Mais ce n’est pas si loin que ça en fait. Et ce n’est pas forcément l’auteur du message qui vous tend le piège ; c’est parfois le lecteur qui se fait piéger tout seul. Le problème avec tous ces messages ce n’est pas l’objectif final en lui-même. Le vrai problème de tous ces messages, c’est le pourquoi de tout ça. Et le pourquoi de tout ça, ce n’est malheureusement pas un objectif de santé, mais bien souvent un objectif aveugle pour ressembler à des soi-disant « normes » créées par la société. Cette même société qui va créer bientôt de nouvelles « normes » et vous dire à nouveau que vous n’êtes plus à la mode et qu’il faut à nouveau changer pour ressembler aux nouvelles « normes ». Tenez… Il y a quelques années en Europe, la minceur voire la maigreur était valorisée. On voyait partout sur des magazines des tops modèles toutes fines, avec des os saillants et c’était l’image de la beauté parfaite. Bon nombre de filles ont essayé pas mal de choses pour leur ressembler en son temps. Aujourd’hui, elles sont plutôt traitées de personnes anorexiques et la tendance se penchent vers des formes : poitrine fournie dans les décolletés, taille super fine, hanches larges et fesses rebondies dans les mini-jupes. Et voilà, toutes les filles veulent ressembler à ce type de femmes. Et tous les moyens sont bons pour y arriver. Tout ceci entraîne une obsession folle de perdre absolument du poids et de façon ciblée : « je veux perdre du ventre mais garder mes fesses ». Il en est de même pour les hommes : pectoraux, biceps, tablettes de chocolat… vous aurez compris…

Mon objectif ici n’est certainement pas de décourager ceux et celles qui prennent la décision de perdre du poids ou d’améliorer leur physique. Bien au contraire, je tiens à les féliciter parce que ce n’est pas toujours un processus facile, c’est d’ailleurs pour ça qu’il y a des milliers de recettes « miracles ». Donc à vous qui avez décidé de vous lancer un de ces challenges, je vous dis déjà BRAVO, car pour exemple, des kilos en excès peut, je dis bien « PEUT » être dangereux pour votre santé. Mais je souhaiterais à travers ces quelques lignes, vous amener un peu plus loin que le simple objectif de la perte de poids et de la simple obsession de ressembler à un modèle prédéfini. Enfin… j’espère pouvoir y arriver.

Retenons déjà ensemble que votre poids ou votre indice de masse corporelle UNIQUEMENT ne sont pas de bons indices pour prédire votre état de santé. ATTENTION !!! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je n’ai jamais dit que votre poids n’influence pas votre état de santé. Mais je dis qu’on peut être plutôt mince ou plutôt « normal » et avoir de gros soucis de santé et en même temps qu’on peut être gros et être plutôt en bonne santé. Tout simplement parce que les facteurs d’une bonne santé sont multiformes. Evidemment le poids en fait partie, mais considéré seul ou pris isolément, il ne permet pas de faire une bonne analyse.

Alors quels sont les autres éléments qui peuvent entrer en ligne de compte ? Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien pour lire la suite.

Yollande Sènan DJIVOH SONOUNAMETO, Kinésithérapeute, Coach Fitness et passionnée de la prévention en santé.

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!


Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande DJIVOH SONOUNAMETO
Yollande est kinésithérapeute spécialisée en Périnéologie et Coach Fitness. Elle participe à l’encadrement des étudiants en Kinésithérapie à la Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou et prend en charge les patients au Service de Rééducation du CNHU-HKM. Son ambition c’est de faire comprendre à tous l’utilité de la prévention en santé, notamment en ce qui concerne le périnée mais aussi le pouvoir de l’activité physique. PREVENIR VAUT MIEUX QUE GUERIR. Elle poursuit actuellement doctorante à l'Université Catholique de Louvain en Belgique.